De l’équivoque du désir d’enfant dans Vous m’avez fait former des fantômes d’Hervé Guibert

Louis-Daniel Godin-Ouimet

Résumé


En 1987, Hervé Guibert publie son roman “sadien” Vous m’avez fait former des fantômes. Ce texte, d’une violence déconcertante, met en scène de sordides corridas et combats clandestins où l’enfant, objet d’un désir érotique radical, figure à la fois comme une victime et un bourreau, comme une bête à entraîner ou une créature menaçante à abattre. Jamais Guibert n’est-il allé aussi loin dans la violence et dans la fiction. À travers les manifestations du regard et de l’animalité, cet article étudie les différents renversements par lesquels l’enfant chassé et dompté devient, dans les méandres du texte, un danger écrasant. Étudier la figure des toréros d’enfants (nommé des infanteros), apparaît ainsi comme un moyen privilégié de dégager un savoir sur le statut équivoque de l’enfance dans l’œuvre guibertienne, à la fois l’objet du désir et le lieu d’où le sujet s’énonce.


Mots-clés


Hervé Guibert; enfance; sida; désir; regard

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo