La Scène traumatique : fermeture de l’enfance, ouverture du récit d’enfance dans “La honte” d'Annie Ernaux et “Le cri du sablier” de Chloé Delaume

Michel Bertrand

Résumé


Les récits de La honte et du Cri du sablier s’ouvrent sur une scène traumatique qui, dans les deux cas, suscite le récit d’une fermeture, celle de l’innocence traditionnellement dévolue à la période de l’enfance. L’étude s’attachera donc à étudier l’écart suscité par le texte entre l’événement narré et le moment de sa narration, afin de déterminer en quoi et pourquoi une scène traumatique de l’enfance procède exemplairement par un phénomène duel d’ouverture et de fermeture articulé selon une mécanique implacable. Elle s’interrogera ainsi sur ce que révèlent des récits engendrés par le déchaînement d’une violence inouïe à propos de la notion même de “récit d’enfance”.

Mots-clés


ouverture; fermeture; événement; innocence; souffrance

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo