“Blue Book” et “Eben ou les yeux de la nuit” : un double dispositif d’Elise Fontenaille-N’Diaye pour dire les traumatismes de l’Histoire

Florence Gaiotti

Résumé


En 2015, Elise Fontenaille-N'Diaye fait paraître simultanément deux ouvrages, l'un pour adultes et l'autre pour adolescents, qui présentent un sombre épisode de l'Histoire : le génocide des Hereros et des Namas, par les Allemands, dans le Sud-Ouest africain entre 1904 et 1908. Nous nous proposons, à partir de l’étude comparée de cette double parution de déterminer ce qui peut constituer la spécificité de son écriture adressée à des adolescents :  si elle ne se réduit pas à une simple adaptation, elle réactive la tension propre à de nombreux récits contemporains pour la jeunesse qui font accéder le jeune lecteur aux traumatismes de l’Hiistoire, entre artificialité et efficacité.

Mots-clés


Fontenaille-N'Diaye; littérature jeunesse; génocide

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo