L’épopée de l’encyclopédiste : l’Afrique délivrée de Georges Ngal

Ninon Chavoz

Résumé


Le diptyque de l’écrivain congolais Georges Ngal, composé de deux récits respectivement intitulés Giambatista Viko ou Le viol du discours africain et L’Errance, évoque le parcours imposé à un ambitieux professeur africain, condamné par les tenants de la tradition à un “retour au pays natal”. Les épreuves imposées au personnage principal peuvent à ce titre être lues comme les étapes d’un parcours épique visant à recouvrer une identité africaine perdue, érodée par la tentation d’un savoir encyclopédique caractérisé par la dispersion et la prégnance de l’influence occidentale. Tout en soulignant le risque d’un afrocentrisme sectaire, le récit ngalien propose l’invention d’une nouvelle forme littéraire, dite littérature “Open Door”, qu’on pourrait considérer comme la réinterprétation contemporaine d’un travail épique ouvert à une identité postcoloniale complexe.

Mots-clés


encyclopédisme; postcolonial; identité; intertextualité; afrocentrisme

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo