The Postcolonial Epic of the Voiceless: Epic Project, Silencing and Narration in Frankétienne, Raharimanana and Roland Rugero

Giuseppe Sofo

Résumé


Cet article examine si des récits contemporains postcoloniaux peuvent inventer l'épopée à venir et devenir la nouvelle manifestation du “projet épique”, la tendance perpétuelle de la littérature à représenter les défis auxquels une communauté doit faire face par le biais de la quête individuelle d'un héros. Alors que le poème épique était un récit en vers sur un héros très reconnaissable, tenant le milieu entre un homme et un dieu, se référant à un passé héroïque national, et que le roman moderne est un récit en prose sur un nouveau type de héros, un individu commun qui utilise ses propres capacités pour améliorer sa vie dans le présent, l'épopée contemporaine postcoloniale quant à elle propose un récit en prose irrégulier qui met l'accent sur un héros subalterne qui livre une lutte épique contre les limites qui lui sont imposées par une société qui le méconnaît, lui et son droit d'être représenté, de réaliser quelque chose dans et pour l'avenir.

Mots-clés


épique; roman; postcolonial; absence de voix; subalterne

Texte intégral :

PDF (English) HTML (English)





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo