Ce que fait le roman policier au passé

Laurent Broche

Résumé


Depuis les années 80, de nombreux romans policiers français ont investi, et passablement secoué, le passé. Aujourd’hui, ce genre, au succès sans cesse confirmé, occupe une place cruciale dans les images et les représentations de l’Histoire. Mais que fait le roman policier au passé ?

L’article, par l’étude de trois romans de Romain Slocombe, analyse concrètement cette question. Souvent, les polars mettent en scène des personnages s’assimilant à de véritables outils conceptuels qui incarnent des existences et attitudes possibles du passé. Parfois, ces récits assènent une interprétation globale de faits historiques majeurs. L’étude cerne la spécificité du roman noir dans son rapport avec le passé en le posant en regard de son frère de genre : le roman policier historique, ainsi que de l’historiographie. 


Mots-clés


roman noir; historiographie; Romain Slocombe; fiction; histoire

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo